Le rayon de Noël est ouvert ! Soyez prêts à temps :
Jours
Heures
minutes
secondes
Dr. Phyto N°98 Août 2016

Voir les archives du Dr. Phytos

Conseils Août 2016

1/ Larves de tenthrèdes défoliatrices

Les larves de Tenthrèdes provoquent une défoliation rapide de certaines essences telles que noisetier, bouleau, saule, groseillier, tilleul, rosier, etc.
Cet insecte agit principalement en juillet-août. Il présente la caractéristique suivante de relever son abdomen lorsqu'il se sent menacé ou dérangé.
La lutte, relativement simple, consiste à pulvériser un insecticide appartenant à la famille des pyréthrinoides de synthèse. Je ne saurai trop vous conseiller en cas de début d'attaques de procéder à une pulvérisation avec un insecticide de choc.




2/ Maladies et insectes du laurier

Chaque année, on observe à cette époque sur les lauriers cerise de petites chenilles de 5 à 10 mm, souvent vert clair qui agglomèrent avec un cocon soyeux les feuilles des jeunes pousses. Celles-ci sont alors perforées et déformées.
Des attaques peuvent également être observées, dans une moindre mesure, sur millepertuis, troène...

Concernant les maladies, l'oïdium du Prunus laurocerasus est de loin la plus importante et la plus néfaste à cette espèce. Cet oïdium provoque de façon irréversible la déformation des feuilles et le blocage de la végétation. Traiter dès maintenant avec de la CHAUX RECALCIC à raison d'un traitement tous les 15 jours jusqu'au mois d'octobre-novembre. Les premiers foyers de cette maladie ont été très récemment observés. Attention maladie très grave.



3/ Le traitement des rosiers

Le rosier est extrêmement sensible à trois maladies, à savoir l'oïdium, la maladie des taches noires, la rouille et à deux parasites animaux : les pucerons et les acariens. Continuer les traitements à raison d'un traitement tous les 15 jours environ (INSECTES ET MALADIES DES ROSIERS de chez FERTILIGENE) jusqu'au mois de septembre. Traitements très importants à effectuer en priorité.



4/ Maladies et parasites divers

On observe actuellement des brunissures des feuilles sur Marronnier souvent impressionnantes. Je vous rassure, il ne s'agit que d'un champignon GUIGNARDIA aesculi n'entraînant pas le dépérissement de l'arbre. Traiter dès maintenant serait inopérant, cette maladie se traite au mois d'avril-mai au moment du déploiement des feuilles à raison de trois traitements à 15 jours d'intervalle avec un fongicide.
Concernant la brunissure des THUYAS, continuer à traiter jusqu'au mois de Novembre.
Si vous observez pour cette même espèce des branches dépérissantes, il pourrait s'agir vraisemblablement d'un insecte appelé communément le Bupreste du Genévrier (LAMPRA festiva,). Traitez alors avec un insecticide choc à une cadence de 15 jours, en ayant préalablement pris soin d'éliminer par voie mécanique les branches desséchées.
Les conditions climatiques, que nous observons actuellement, sont propices aux développements des acariens et plus particulièrement des araignées rouges : Traitez dès le début des dégâts avec un acaricide spécifique ou avec un insecticide de choc. Les premiers symptômes se manifestent par une décoloration grisâtre du feuillage. Les pommiers et les lauriers sont plus particulièrement sensibles à ce parasite.




5/ Continuez vos plantations

Grâce à la culture en conteneur (en pot), vous pouvez planter sans aucun risque quant à la reprise durant toute l'année.
On veillera à effectuer un trou de plantation deux à trois fois plus large que le diamètre du conteneur. On prendra soin d'enrichir la terre servant à reboucher avec un engrais de fond du style SCORIE POTASSIQUE ou avec du terreau enrichi aux algues et/ou au fumier. Prévoir une cuvette afin d'arroser. On veillera à apporter immédiatement après plantation dans la cuvette 10 litres d'eau à renouveler tous les deux à trois jours durant une semaine de façon à éliminer les poches d'air au niveau du système racinaire.



6/ Le désherbage

En raison des températures élevées et du déficit hygrométrique, les adventices se développent très peu, sauf bien évidemment si vous irriguez.
En cas de présence d'adventices (mauvaises herbes), vous pouvez toujours avoir recours à un herbicide foliaire à base de glyphosate.
Un conseil du Dr. PHYTO : Traitez de préférence par temps couvert ou tôt le matin ou en fin d'après midi, vous obtiendrez un bien meilleur résultat que si vous traitez par temps ensoleillé.
Concernant le traitement des gazons et pelouses, pour vous débarrasser de vos mauvaises herbes, attendez plutôt les mois de septembre et d'octobre, périodes idéales pour ce type de traitement.



Dr Phyto


 
Voir la version bureau