Le rayon de Noël est ouvert ! Soyez prêts à temps :
Jours
Heures
minutes
secondes
Dr. Phyto N°108 Juin 2017

Voir les archives du Dr. Phytos

Conseils Juin 2017


BULLETIN DU Dr. PHYTO DE JUIN 2017


Les conditions climatiques exceptionnelles que nous observons depuis le mois de mai, à savoir les fortes températures, ont favorisé une explosion de maladies cryptogamiques et de parasites animaux.


Les maladies cryptogamiques, les plus observées en juin sont



  • Cloque du pêcher

  • Maladie des tâches noires sur rosier

  • Blanc du rosier

  • Tâches sur feuilles du Photinia

  • Mildiou sur tomate

  • Mildiou de la pomme de terre


Toutes ces maladies doivent faire l’objet systématiquement de traitement



  • Pour la cloque du pêcher, les traitements actuels sont obsolètes, Le traitement de la cloque du pêcher se fait en deux étapes à savoir 2 traitements en automne à la chute des feuilles et 2 traitements au printemps au gonflement des bourgeons à la bouillie bordelaise.

     

  • Blanc du rosier ou oïdium : effectuer dès maintenant un traitement au soufre ou à l’Horizon. Concernant le soufre, ne pas traiter par forte chaleur. Quant à l’Horizon, il présente l’avantage d’être systémique ou endothérapique à savoir qu’il est absorbé par la sève et ensuite véhiculé dans toute la plante par celle-ci, ce qui rend le produit résistant à la pluie voire à d’éventuels arrosages.

     

  • La maladie des tâches noires, provoquée par le champignon Diplocarpon rosae, se manifeste par des plages brunes devenant noires, les feuilles jaunissent et tombent. Traiter toutes les trois semaines avec l’Horizon.

     

  • Concernant ce dernier il possède également une excellente action sur une maladie appelée communément la rouille du rosier due au cryptogame Pragmidium mucronatum. Cette maladie se manifeste par la formation de pustules orangées à la face inférieure des feuilles, les feuilles jaunissent puis finissent par tomber.

     

  • La maladie des tâches noires sur Photinia, la principale maladie des Photinias, provoque des tâches noires étoilées provoquées par le cryptogame Entomosposiose sp. Le traitement consiste à effectuer 1 à 2 traitements à 15 jours d’intervalle avec de l’Horizon dès maintenant. Je tiens à préciser que cette maladie n’engendre pas la mort de la plante.

     

  • Mildiou de la tomate et de la pomme de terre : Continuez les traitements à la bouillie bordelaise surtout lors d’épisodes pluvieux.

     


Les parasites animaux, les plus observés actuellement



  • Les pucerons

  • La Pyrale du buis

  • Les fourmis

  • Limaces et escargot

  • Les acariens


Comme pour chaque maladie, les parasites doivent systématiquement faire l’objet de traitements



  • Les pucerons : ceux-ci sont présents sur de nombreuses espèces à savoir entre autres les rosiers, les cerisiers, les pommiers, etc…, Plusieurs produits sont à la disposition à savoir les produits à base d’huile de colza.  Ce dernier possède une action de contact. Il s’utilise en pulvérisation afin de recouvrir les parasites d’une pellicule huileuse bloquant tout échange gazeux entre le parasite et l’atmosphère entraînant l’asphyxie du puceron. Attention, ne pas traiter par temps très chaud, plusieurs cas de brûlure du feuillage et des fleurs ont été observés. Par ailleurs, il ne possède pas d’action sur le puceron noir du cerisier. En effet ce puceron en piquant le cerisier émet une toxine provoquant l’enroulement des feuilles et protégeant ce dernier de tout insecticide. Cet insecticide peut être utilisé pour la lutte contre l’ensemble des pucerons. L’insecticide polyvalent de chez Fertiligène possède une action systémique d’où un excellent effet sur l’ensemble des pucerons même ceux protégés lors de l’enroulement des feuilles. Outre son action aphicide il possède une excellente action sur : cochenilles, aleurodes, thrips, chenille, coléoptère, la mineuse des feuilles de marronnier, etc…, Un autre insecticide très efficace est l’ultra polyvalent d’Algoflash, de même que insectes et maladies de chez Fertiligène, ce produit contient un fongicide contre les maladies du rosier.

     

  • La Pyrale du buis : cette chenille fait des dégâts importants en dévorant les feuilles du buis. Effectuez un traitement avec l’insecticide biologique pyrale du buis à base de Bacillus thuringiensis.

     

  • Les fourmis : beaucoup de demandes concernant cet insecte. Je vous rassure cet insecte est inoffensif pour vos plantes. En effet les fourmis s’alimentent du miellat très riche en sucre secrété par les pucerons.

     

  • Limaces et escargot : ces gastéropodes sont omniprésents après une pluie ou des arrosages. Ils dévorent les jeunes plantes à massif ou légumières. Traiter en épandant des granulés autour des plantes avec un produit à base de phosphate ferrique de Naturen ou mieux avec le produit limaces et escargots de chez Fertiligène à base de métaldéhidehyde.

     

  • Les acariens à titre d’information ne sont pas des insectes car il possèdent 4 paires de pattes. Ils peuvent provoquer des dégâts important car ils piquent les cellules végétales et en vident leur contenu, le feuillage prend alors une teinte grise d’où le nom de la grisette des acariens. Ces derniers se développent par temps chaud et sec, donc je ne saurais trop vous conseiller d‘effectuer un traitement dès que possible sur arbres, arbustes, culturales et plantes vertes avec Masaï jardins de chez BAYER, produit spécialement conçu pour lutter contre les acariens jaunes et rouges.




Votre Dr. Phyto


 
Voir la version bureau