Le rayon de Noël est ouvert ! Soyez prêts à temps :
Jours
Heures
minutes
secondes
Dr. Phyto N°105 Mars 2017

Voir les archives du Dr. Phytos

Conseils mars 2017



BULLETIN DU Dr. PHYTO DE MARS 2017


Les températures que nous traversons actuellement sont dignes de celles d’un mois d’avril, ce qui a pour conséquence d’entraîner la réalisation de certains travaux et traitements durant tout ce mois.
  1. Continuez à effectuer vos plantations tant pour les arbres et arbustes à racines nues que pour ceux cultivés en conteneurs. Avant les plantations, effectuez le bêchage des massifs tel que préconisé dans les bulletins du Dr. Phyto des mois de décembre et février et bien évidemment, vous en profiterez pour apporter des engrais organiques tels que le sang desséché, la corne torréfiée, de la matière organique enrichie, etc.

  2. Traitement des mousses sur gazons. Les mousses se développent dans la plupart des cas à l’ombre ou sur des sols acides et asphyxiés. Plusieurs produits sont à votre disposition :
    • Le Sulfate de fer est le produit sans doute le plus connu mais qui possède le lourd handicap de tâcher les surfaces minérales de façon irréversible, à savoir entre autres les dallages et les murs. 

    • Personnellement je vous conseille le CYANAMOUSS de chez Bayer. Ce produit contenant du calcium, outre le fait qu’il ne tâche pas le dallage, il augmente le Ph(H2O) (à savoir le potentiel d’hydrogène) en augmentant la teneur en calcium du sol. Par ailleurs il détruit de façon efficace les mousses.

      Après la destruction des mousses vous effectuerez un griffage de façon à éliminer les mousses desséchées et attendre les mois d’avril et mai pour réensemencer avec un gazon spécial ombre et zones ombragées d’émoussées.


  3. Traitement contre les mousses et lichens sur tronc d’arbre : vous pouvez encore traiter avec LICHENS ET MOUSSE de chez Solabiol, ou avec MATRIA de chez BAYER, produit d’origine végétale.

  4. La cloque du pêcher, la contamination du champignon (en l’occurrence Taphrina déformans à l’origine de cette maladie) se produit actuellement au gonflement des bourgeons, d’où le fait d’effectuer le 1er traitement à la bouillie bordelaise dès maintenant et un second dans une dizaine de jours.

  5. La chlorose ferrique, est un accident d’ordre physiologique. Les symptômes se traduisent par un jaunissement de la feuille et seules les nervures restent vertes. Cet accident d’ordre physiologique est provoqué par une carence induite en fer. Le fer est en quantité suffisante dans le sol mais son absorption est rendue impossible par le calcium s’il se trouve en trop grande quantité dans le sol. Toutes les plantes peuvent manifester ce symptôme mais ce sont surtout les plantes acidophiles ou calcifuges à savoir les Hortentias, les Rhododendrons, les Azalées, les Pieris, les arbres fruitiers, et quelquefois les rosiers, etc.

    • Pour pallier à cette maladie d’ordre physiologique, vous procéderez à un traitement avec du SEQUESTENE de Fe 138. Ce dernier doit contenir au moins 6% de fer sous la forme EDDHA. La dose à utiliser est de 40 grammes par m2 dans 6 litres d’eau. Ce produit étant photo sensible (c’est-à-dire sensible aux U.V.) il sera impératif d’arroser copieusement après l’application afin de localiser le produit au niveau du système racinaire dans le but d’une meilleure assimilation du Séquestrène de Fe 138.

  6. Pour ce qui est de l’entretien des massifs d’arbres et d’arbustes, vous devrez bêcher sur 15 à 20 cm, avant le bêchage de ces massifs vous épandrez les différents engrais organiques suivant : sang desséché, corne torréfiée pour ce qui est du phosphore.

  7. Après le bêchage et l’émiettage du sol vous pourrez alors épandre un herbicide de pré-levée comme du Ros clean de chez Fertiligène à la dose de 40 grammes par m2  

Votre Docteur Phyto
Pierre FARIBAULT
En cas de problème n’hésiter pas à me joindre 7 jours sur 7 au 07 85 14 70 61



 
Voir la version bureau