Le rayon de Noël est ouvert ! Soyez prêts à temps :
Jours
Heures
minutes
secondes
Dr. Phyto N°103 Décembre 2016

Voir les archives du Dr. Phytos

Conseils Décembre 2016




Ce bulletin traitera comme tous les bulletins suivants des principaux travaux d’entretien
Du mois Novembre à la fin Février les plantes sont dites en repos de végétation. Cependant certains travaux d’entretien sont indispensables à savoir la taille, le bêchage, les traitements d’hiver ainsi que la fertilisation.

Quels sont les engrais de fond à épandre avant le bêchage :


Plusieurs solutions s’offrent à vous concernant la potasse :
- Les scories potassiques composées de 36% d’oxyde de calcium, 3,6% de magnésium, concernant ce dernier il joue un rôle prépondérant sur les rosiers à savoir entre autre un feuillage vert foncé en, 5% de, 10% de potassium, 5% de phosphore (P205) et tous les oligo-éléments dont les végétaux ont besoin à savoir entre autre le manganèse, le cuivre, le zinc et le molybdène, etc. La dose à utiliser est de 100 grammes par mètre carré
- Le fertilisant or brun composé d’un mélange de fumier d’ovins, cheval, de bovins, d’algues, de sang desséché et de corne broyée. La dose d’utilisation étant de 80 grammes par mètre carré. Ce fertilisant répond à l’équilibre 11 en azote et 6 en phosphore (P205).
- Ces deux engrais dit de fond doivent être épandus avant bêchage ils devront  être ensuite incorporés sur une profondeur de 20 à 25 cm par le bêchage ou le labour.

Ces différentes préconisations sont valables pour tous les massifs d’arbres et d’arbustes d’ornement.

Les rosiers


Les rosiers devront d’être rabattus environ d’un tiers de leur hauteur. Vous en profiterez pour éliminer les rameaux présentant des taches plagiaires voire des chancres noires sur des branches principales. Dans la plupart des cas il s’agit d’une maladie provoquée par un champignon cryptogamique connu sous le nom de Coniothyrium wernsdorffiae.

Après cette taille je ne saurai trop vous conseiller d’effectuer un traitement à la bouillie bordelaise express. Concernant la véritable bouillie bordelaise, celle-ci est composée de 20% de sulfate de cuivre neutralisé de chaux, surtout ne pas confondre avec une spécialité contenant 50% d’oxychlorure de cuivre. Recommencez ce traitement lors de la chute totale des feuilles. La dose préconisée est de 125 grammes pour 100 litres.

Avant le bêchage, pratiquez une fumure de fond celle-ci doit être riche en potassium (K20) et en phosphore (P205). Cette fertilisation s’appelle fumure de fond. Concernant l’azote et notamment l’azote nitrique (NO3), étant  très soluble dans l’eau peut ainsi être lessivée lors des pluies hivernales. Nous choisirons comme engrais de fond pour l’azote un fertilisant organique contenant de l’azote celle-ci se libérera dès le printemps lors de l’élévation des températures.

Les arbres fruitiers


La priorité des priorités est d’effectuer dès maintenant à la chute des feuilles un traitement à la Bouillie bordelaise express à la dose de 125 grammes pour 100 litres d’eau, ensuite effectuer un second traitement à la chute totale des feuilles. En effet lorsqu’une feuille tombe celle-ci laisse une cicatrice laissant la porte d’entrée à certains cryptogames microscopiques notamment à Nectria galligéna (Cylindrocarpon mali) provoquant des symptômes irréversibles à savoir des chancres au niveau du tronc et des branches charpentières.

La plantation


C'est une opération délicate qui conditionne la reprise de vos végétaux. Concernant les végétaux en racines nues, ils doivent quant à leur système racinaire être rafraichis.

Prévoir un trou de plantation conséquent en fonction de l’arbre que avez acheté, nos conseillers vous indiquerons en fonction du ou des arbres à planter les mesures de l’orifice du trou de plantation.

En tout état de cause, avant de planter, trempez le système racinaire dans une solution :
- de Pralin d’or brun spécial racinaire répondant à l’équilibre 5-5-16
- ou de l’association de corne torréfiée et de sang desséché répondant à l’équilibre 11-6-0 à la dose 125 grammes par mètre carré.
- Concernant les plantes commercialisées en conteneur prévoyez un trou assez large et assez  en profondeur, concernant la terre excavée vous devrait y ajouter un des produits suivants mentionnés ci-dessus.
- Pour les plantes de bruyère à savoir entre autre les Rhododendrons, les bruyères, les éricas et les azalées, etc, remplacer la terre excavée par de la terre de bruyère dont le potentiel d’hydrogène (Ph20 ) soit inférieur à 5,8.

Traitements pouvant être envisagé en Décembre :


- Destruction des mousses et des lichens : Très souvent le tronc de certains arbres, en autre les pommiers. Il existe deux produits que vous pouvez actuellement à savoir : 
* Lichens et mousses de chez Solabiol. Ce produit contenant du fer sous la forme de sulfate faire attention de ne pas pulvérisation sur les surfaces minérales à savoir dallage, mur etc. Le sulfate de fer possède l’inconvénient de tacher et ceci de façon indélébile ces différentes surfaces.
* Matria de chez Bayer. Le principe actif et d’origine végétale et ne tache pas les dallages.
NE PAS ENTREPRENDRE CES TRAITEMENTS LORS DE PERIODE DE GEL

- Concernant la cloque du pêcher, effectuer un traitement à la bouillie bordelaise à la dose de 250 grammes par hectolitre.
- Après la taille de grosses branches, recouvrer la plaie de taille avec un cicatrisant parmi tous les cicatrisants je ne saurai trop vous conseiller le cicatrisant plaie de taille de BAYER.
- Pour les vers gris et les noctuelles c’est-à-dire les insectes du sol, incorporer au sol lors du bêchage ou du labour du Capisol à la dose de 30 grammes par mètre carré.
- Tant pour les plantes ornementales que pour le potager utiliser les voiles non tissés à savoir Hivertex de chez Nortène ou le voile d’hivernage de chez Delbard


Pierre FARIBAULT, votre Dr. PHYTO


 
Voir la version bureau