Conseils pour vos érables

 

Plantation

Elle s’effectue de préférence à l'automne, pour laisser s'enraciner les plants.

Ces plantes n'aiment en général pas le soleil direct et se plaisent pour la plupart à la mi-ombre.
Elles aiment les sols acides, frais et bien drainés.

Si le sol est calcaire, conseillez de planter les plantes dans une fosse de terre de bruyère. Au fond de la fosse, conseillez d’étaler un feutre géotextile puis de remplir avec un mélange de terre de bruyère et de tourbe blonde.
Arrosage abondant après la plantation puis attendre 15 jours avant un nouvel arrosage.

 

Les besoins

Ce qu’il leur faut :

Au printemps, étalez une bonne couche d'écorces de pin broyées au pied de ces arbustes aimant les sols frais.
En hiver, apportez un engrais à base de poudre d'os ou spécial plantes de terre de bruyère au pied de tous les arbustes de terre de bruyère.
Toutes ces plantes aiment des arrosages réguliers. Arrosez abondamment au printemps et surtout en été (attention au suivi de l’arrosage en hiver pour les bruyères)

Ce qu’il ne leur faut pas :

- les sols calcaires (attention à l’eau d’arrosage)
- des températures trop basses (inférieures à 10/12°C) notamment à la plantation.
- les courants d’air

 

Les ennemis et les maladies

Le calcaire est l'ennemi juré des plantes de terre de bruyère.

Les acariens favorisent la formation de galles chez de nombreuses espèces, une affection plus spectaculaire que vraiment dangereuse :
Ces maladies sont à redouter, mais entraînent rarement la mort de l’arbre.
En revanche, les armillaires couleur de miel (pourridié) dessèchent l’érable du Japon en quelques jours seulement. Ils sévissent surtout dans les sols lourds contenant de la matière organique mal décomposée. Après une attaque d’armillaire il faut bien sûr éliminer l’arbre mort et changer la terre sur 2 à 4 m² et 50 cm d’épaisseur.

 

Taille

Jamais en dehors de la période comprise entre novembre et mars, hormis pour éliminer le bois mort, opération qui s’effectue plus aisément lorsque l’arbre est en feuilles (on distingue alors bien les rameaux secs).
Supprimez en douceur les pousses en surnombre ou mal placées.
L’intervention se pratique de façon épisodique et souvent n’est pas utile durant plusieurs années.

 

Comment renforcer les teintes de votre érable ?

1. Faire son choix en automne

Au sein de chaque espèce, l'intensité de la parure d'automne varie selon les individus. Prenez le temps de vous déplacer à la pépinière au moment des colorations automnales, choisissez et réservez le sujet qui vous intéresse avant la plantation hivernale.

 

2. Exposer l'arbre à la lumière

Sachez aussi que les coloris d'automne, en particulier les rouges, sont plus intenses si les feuilles sont au soleil. Plantez votre arbre en isolé plutôt que dans une baie.

 

3. Eviter les sols calcaires

Certains arbres se colorent moins bien en sol calcaire, excepté l'érable à feuilles d'obier, Acer Opalus.

 

4. Journées ensoleillées et nuits fraîches

Ce qui fait la réussite des colorations d'automne, c'est finalement la météo. A la fin de l'été, des journées ensoleillées accompagnées de nuits fraîches favorisent la dégradation de la chlorophylle et la production d'anthocyanes rouges. Mais attention, les températures ne doivent pas être trop basses. Contrairement à une idée reçue, une nuit de gel précoce ne stimule pas l'intensité des couleurs d'automne, mais fait tomber plus rapidement les feuilles. La pluie et le vent accélèrent également leur chute, tout comme une trop grande sécheresse.

 

 

Les érables en 10 questions

1. Lesquels installer au soleil ?

Ces arbres aiment la lumière qui permet aux couleurs de mieux se révéler à l'automne.

Ils craignent en revanche les situations desséchantes : vent, contrastes, sols pauvres et jardins secs. Un léger ombrage suffit à atténuer les problèmes.

 

2. La feuille d'érable fait-elle un bon compost ?

Elles font un bon compost grâce à leur texture tendre et facilement décomposable. Le tas doit être aéré sur les côtés, arrosé de temps en temps et retourné au moins une fois.

 

3. Supportent-ils la taille ?

Si un de vos érables prend trop de place, on peut effectuer une taille de confort début septembre. Désinfectez au préalable les lames à l'alcool.

La taille sert également à réparer les branches cassées, souvent en fin d'hiver. Pensez à goudronner les plaies au-delà de quelques centimètres de section.

 

4. Leur faut-il un sol acide ?

S'ils ont été élevés dans une terre de pépinière presque neutre et bien installés dans un trou large, ils pourront pousser dans des terres à tendance argileuse.

En sol vraiment vraiment calcaire, mieux vaut se contenter des essences les mieux adaptées.

 

5. Lesquels peut-on former en bonsaï ?

Les Acer Palmatum répondent parfaitement à la miniaturisation en pot.

Partez d'un jeune plant. Sélectionnez les bourgeons juste avant feuillaison, puis raccourcissez les nouvelles pousses en ne conservant que deux feuilles.

 

6. Que faire face à un dessèchement brutal ?

Beaucoup d'érables sont sujets à un champignon, le verticillium. Le dessèchement rapide des feuilles et une mort brutale sont ses principaux symptomes. 

Dès les premiers signes, brûlez les branches sèches pour éviter la propagation du mal. Si l'arbre est sacrifié, ne jamais replanter d'érable au même endroit.

 

7. Comment les cultiver en terrasse ?

Les petits érables palmés sont tentants pour la culture en terrasse. Ils sont encore plus beaux dans de grands pots vernissés bleus ou pourpres. Il est facile de leur préparer un compost adapté un peu acide et correctement enrichi de matière organique. Le problème peut venir de l'arrosage qui doit être constant, si possible au goutte-à-goutte, dosé avec modération pour éviter les eaux stagnantes.

 

8. Comment greffer ?

- Les érables palmés sont greffés sur l'Acer Palmatum type, cultivé en pot. Les greffons doivent être prélevés à un moment très précis de l'été quand les tiges sont juste à point et son glissés dans le bois du porte-greffe.

- Les sujets sont maintenus sous châssis jusqu'à la reprise du greffon. Il peut arriver que le porte-greffe donne à la base des pousses vertes, qui seront à supprimer comme des gourmands.

 

9. Sont-ils sensibles au gel ?

Il vaut mieux réserver un endroit abrité et protéger les souches de vos érables par un tas de feuilles en climat rude.

Si une gelée tardive touche les pousses d'avril, pincez le bout des tiges noircies. Si rien n'a démarré un mois après, n'hésitez pas à raccourcir les branches de moitié.

 

10. Quelles précaucations prendre lors de la plantation ?

Préférez planter vos arbres en début d'automne. 

Grâce à un goutte-à-goutte, vous pouvez également planter vos érables au printemps.

- Faitez un trou de 1m de côté et juste un peu plus profond que la motte. Amendez de compost décomposé et d'un peu de tourbe.

- En milieu champêtre, protégez les troncs des dégradations d'animaux.

Documents à télécharger

 
Voir la version bureau